Insectes à larves xylophages : comment lutter ?

0

Le traitement du bois de construction est indispensable pour lutter contre les insectes à larves xylophages. En effet, les poutres, charpentes, parquets, planchers, escaliers et plafonds en bois représentent un véritable garde-manger pour ces larves… au détriment de la solidité du bâti !

Donc, il faut absolument détecter leur présence. Mais ensuite, que faire ? On vous dit tout !

Quels sont les insectes à larves xylophages ?

On distingue trois insectes à larves xylophages principaux :

  • Le capricorne des maisons : leurs larves s’attaquent au bois de résineux et peut pondre jusqu’à 200 œufs par an ! Et la larve peut vivre 3 à 5 ans…
  • Les vrillettes : de différentes tailles, leurs larves attaquent également les bois de résineux
  • Le Lyctus : les larves raffolent du bois jeune et creuse de trous de 1 à 2 mm.

Faire diagnostiquer sa maison par un expert

Pour éviter au maximum les problèmes liés aux insectes à larves xylophages (fragilisation du bâti, risque d’effritement…), il est conseillé de faire diagnostiquer sa maison par un expert. Celui-ci dispose du savoir-faire pour détecter leur présence et il va suggérer le traitement adapté si elle est avérée.

Toutefois, ces quelques indices pourront vous aider à déterminer si votre charpente ou autre structure en bois dans votre habitation est infestée : des stries à la surface du bois, des trous de sortie, des dépôts de bois, des cylindres de sciure, etc.

Quel traitement du bois de construction ?

Après avoir établi un diagnostic précis, l’expert choisira le traitement contre les larves xylophages, adapté en fonction de l’insecte présent. Ainsi, différentes opérations pourront être menées en premier lieu : le sondage mécanique pour mieux identifier les zones contaminées, le bûchage, le brossage et le dépoussiérage. Puis, un traitement en profondeur sera réalisé à l’aide d’un produit biocide spécifique en gel ou liquide.

Mais surtout, si vous faites construire une maison avec ossature bois, vérifiez que le matériau a bien été traité de manière préventive par des professionnels du bâtiment : le marquage CE doit être visible. Il atteste la conformité du bois de structure par rapport aux normes de sécurité de l’Union Européenne.

Partager.

Laisser un commentaire