Savoie : que reste-t-il des Jeux Olympiques d’Albertville ?

0

Les moins de 30 ans ne s’en souviennent pas, mais 1992 était une riche année olympique. Ce fut la dernière année où se sont déroulés à la fois les JO d’été, à Barcelone, et ceux d’hiver, à Albertville. La dernière fois aussi où la France a organisé des jeux olympiques. Si l’on parle des « jeux olympiques d’Albertville » dans le langage courant, la vraie appellation c’est « les jeux olympiques d’Albertville et de Savoie« .

Le logo des JO d'Albertville.

Le logo des JO d’Albertville.

Les JO d’Albertville ont mobilisé toute la Savoie

La raison est simple. La seule petite ville d’Albertville ne pouvait pas accueillir toutes les épreuves. Elle a toutefois reçu, au sein du théâtre des Cérémonies – temporaire car démonté par la suite – les cérémonies d’ouverture et de clôture. Le village olympique a été construit sur la station thermale de Brides-les-Bains, située en aval des stations de Méribel et Courchevel.

Quant aux épreuves, elles ont été réparties sur 10 sites : la ville hôte, donc, et 9 stations de sports d’hiver : Courchevel, La Plagne, Les Arcs, Val d’Isère, Les Saisies, Méribel, Tignes, Pralognan-la-Vanoise, et Les Ménuires-Val Thorens.Le site des Ménuires est choisi, malgré quelques réticences, pour le slalom hommes, seule épreuve de ski alpin hommes à ne pas se dérouler à Val d’Isère. Il faut dire que la location d’un appartement aux Menuires est des plus simples : la station compte pas moins de 22 000 lits !

Prévoir une capacité hôtelière suffisante

En effet, il fallait également prendre en compte les capacités hôtelières de chaque station. Les hôtels et locations aux Ménuires, à Val Thorens, à Albertville, à Courchevel, etc. devaient pouvoir absorber l’affluence exceptionnelle qu’engendre un événement mondial tel que les JO.

Niveau infrastructures, une télécabine a été construite en Brides-les-Bains et Courchevel. Celle-ci construit également une nouvelle mairie, rénove son Grand Hôtel des Thermes, acquiert et rénove le casino, modernise son centre-ville, et fait construire une école, un centre d’accueil et d’animation. Un nouvel établissement thermal est également construit.

D’ailleurs, de nombreux travaux ont été réalisés sur les voies de communication (routes et voies ferrées). Il était important que l’accès aux différents sites soit facilité. La ville d’Albertville elle-même a été modernisée, avec la construction de cinq hôtels, un nouvel hôpital et un centre culturel. 25 ans après leur déroulement, les jeux olympiques d’Albertville ont immanquablement laissé une trace dans le paysage savoyard.

 

Enregistrer

Enregistrer

Partager.

Laisser un commentaire