Mais qui sont les étudiants de l’ENA ?

0

Quel est le point commun entre Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle française, Sophie Boissard, directrice du leader européen des maisons de retraite, Korian, l’ancien président de la République, Jacques Chirac ou encore Françoise Chandernagor, écrivaine reconnue ?

Sophie Boissard, n°1 du groupe Korian, a fréquenté les bancs de l'ENA. Photo Korian

Sophie Boissard, n°1 du groupe Korian, a fréquenté les bancs de l’ENA. Photo Korian

Politiques et chefs d’entreprise

Tous ont fréquenté les bancs de l’ENA, Ecole nationale d’administration qui forme, depuis 1946, les hauts fonctionnaires. Le nombre de hauts fonctionnaires, hommes politiques et dirigeants d’entreprise émanant de l’ENA est impressionnant. Par exemple, la promotion Voltaire (1978-1980) est devenue célèbre pour avoir accueilli Ségolène Royal et François Hollande, mais aussi Dominique de Villepin, Michel Sapin ou encore Renaud Donnedieu de Vabres, tous hommes et femmes politiques ayant occupé au moins un poste de ministre, au mieux un poste de président de la République.

Emmanuel Macron, 39 ans, est énarque. Photo Claude TRUONG-NGOC

Emmanuel Macron, 39 ans, est énarque. Photo Claude TRUONG-NGOC

De nombreux chefs d’entreprises français émanent également de l’ENA : Sophie Boissard, donc, mais également Alexandre Bompard, PDG de la Fnac depuis 2011, Laurent Solly, directeur de Facebook France, ou encore Alexandre de Juniac, PDG d’Air France depuis 2011.

L’ENA créée par De Gaulle en 1945

L’ENA a été créée précisément le 9 octobre 1945, par ordonnance du Gouvernement provisoire de la République française, alors présidé par le général De Gaulle.  Implantée Paris pendant 60 ans, l’ENA déménage en 1991 à Strasbourg. Le but ? Se rapprocher des institutions européennes.

Le général De Gaulle a créé l'ENA en 1945. Photo Bundersavich

Le général De Gaulle a créé l’ENA en 1945. Photo Bundersavich

Un recrutement très sélectif à l’ENA

Concrètement, l’ENA dispense à ses élèves une formation interministérielle d’une durée de deux ans. Elle se divise en trois modules : le module « Europe », le module « territoire » et le module « gestion et management public ». Le recrutement est très sélectif (c’est un concours) : seuls 6,7 % des postulants sont acceptés dès leur première tentative.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager.

Laisser un commentaire