Ou voyager pour voir des renards polaires ?

0

Le renard polaire au pelage blanc en hiver, fait partie de ces petits animaux que l’on peut apercevoir dans les régions les plus froides de ce monde. Vous pourrez notamment en croiser lors d’un voyage au Kamchatka en Russie ou encore, en Islande.

Le renard arctique, un animal très résistant

Le renard arctique ou renard polaire, vit dans les milieux où les températures descendent très bas en dessous de zéro : idéal pour un  voyage hors des sentiers battus. Il peut en effet résister à des températures pouvant aller jusqu’à -50°C. Il s’agit d’un animal très résistant, qui ne connait par ailleurs, que très peu de prédateurs.

Le renard polaire pèse entre 2 et 9 kg et peut  vivre de 8 à 10 ans. Ses pattes sont plus courtes que celles que renard roux, tout comme ces oreilles et son museau. Sa morphologie s’est adaptée au froid qui règne dans sa région de vie, afin d’éviter les déperditions de chaleur. Le dessous des pattes est aussi garni de poils pour le protéger lorsqu’il marche dans la neige.

Le renard polaire est présent dans l’ensemble de l’Arctique

On retrouve le renard polaire dans l’ensemble de l’Arctique : Groenland, Russie, canada, Alsaka, en Norvège dans l’archipel du Svalbard, ainsi que dans les Alpes scandinaves. Il s’agit du seul mammifère natif d’Islande, venu sur cette île à la fin de la dernière glaciation en marchant sur la mer gelée.

Même si son espèce n’est pas menacée à l’heure actuelle, le renard polaire perd du terrain face au renard roux qui est plus grand. Ceci, à cause de l’extermination du loup gris, son principal prédateur, dans de nombreuses régions.

Certes, le regard polaire vit dans ces régions assez inhospitalières pour nous qui ne sommes pas habitués au froid, mais si vous voulez en apercevoir, ce sera l’occasion d’un voyage authentique, au cœur de paysages arctiques somptueux.

Partager.

Laisser un commentaire